Panier 0
Les huiles essentielles : tout ce que vous devez savoir sur l’aromathérapie

Les huiles essentielles : tout ce que vous devez savoir sur l’aromathérapie

L’aromathérapie se veut une pratique thérapeutique qui utilise les essences aromatiques de certaines plantes, agrumes, résines ou bois à des fins de soins. Ces essences aromatiques sont plus couramment appelées « huiles essentielles ». On pourrait croire que cette pratique se fait uniquement par la diffusion d’odeurs à des fins de plaisir comme le cas des chandelles, mais le terme « thérapie » indique qu’il s’agit d’une pratique qui aide à la santé.

Cet article a donc pour but de vous en apprendre un peu plus sur ce qu’est une huile essentielle, quelles sont les meilleures pratiques d’utilisation et quels bienfaits procurent-elles.

Une huile essentielle, c’est quoi?

L’huile essentielle est une essence volatile acquise par une distillation à la vapeur d’eau, de plantes aromatiques et autres éléments naturels. Bien que l’on utilise le terme « huiles », ces substances ne contiennent aucun corps gras. En fait, une huile essentielle peut être tout ce qui s’extrait sous forme de liquide. L’extraction de ces huiles se fait plus couramment à l’aide de :

  • Fleurs : tel que la lavande, le romarin, la rose
  • Feuilles : tel que l’eucalyptus
  • Graines ou fruits : tel que l’anis, le fenouil et les agrumes
  • Racines : vétiver et angélique
  • Bois : tel que le cèdre, le santal
  • Rhizomes : tel que le gingembre, le curcuma
  • L’écorce : tel que le cannelier
  • Résines : tel que l’encens, la myrrhe

Environ 4000 espèces végétales peuvent être utilisées pour fabriquer des essences aromatiques, mais seulement quelques centaines existent en quantité suffisante pour que l’on puisse les extraire.

Les moyens d’extraction les plus respectueux pour l’environnement sont la distillation par entraînement à la vapeur d’eau (inventé au 11e siècle) et la pression mécanique à froid notamment utilisée pour les agrumes. L’extraction de ces huiles peut être très chère puisque certaines huiles peuvent nécessiter environ 35kg de matières premières pour en obtenir 1 litre.

La conservation des huiles essentielles obtenues par ces procédés est légalement approuvée à 5 ans, mais il est possible de les conserver jusqu’à 10 ans si on les garde à l’abri de la chaleur (entre 5 ºC et 40 ºC) et de la lumière avec une fermeture étanche dans un flacon. Les essences de citrus ne se conservent toutefois que 3 ans.

Comment utiliser les huiles essentielles?

Les huiles essentielles peuvent être utilisées soit par voie interne, externe ou aérienne (par diffusion). Il est important de savoir que certaines huiles ne peuvent être utilisées que par certains moyens et que leur utilisation doit être faite avec précaution.

Les huiles essentielles par voie interne

Certaines huiles sont parfois irritantes pour les voies respiratoires notamment pour les muqueuses. Il est alors préférable de les ingérer en les mélangeant avec un peu d’huile végétale bio, du miel ou avec de la mie de pain, car celles-ci ne se diluent pas dans l’eau. Il est également possible de se procurer des capsules déjà faites en pharmacie.

Les huiles essentielles par voie externe

Il est également possible de diffuser l’huile par les pores de la peau. Il suffit de la mélanger à une huile végétale de massage ou à une cire, un onguent, une crème ou un lait corporel.

Les huiles essentielles en diffusion

Probablement le moyen de plus populaire d’absorption d’une huile essentielle est à l’aide des voies respiratoires. On peut notamment penser aux saunas à l’eucalyptus ou à l’orange dans les spas ou encore à l’encens. L’absorption par les voies respiratoires est plus souvent utilisée lorsque l’on veut bénéficier des bienfaits au niveau psycho-émotionnelle puisque l’huile arrive au cerveau en étant absorbée par le bulbe olfactif.

Sold out

Sold out

Sold out

Sold out

Quelques précautions d’utilisation

L’utilisation des huiles essentielles doit toujours être faite avec précautions puisque celles-ci sont très concentrées en éléments chimiques actifs.

En effet, lorsque l’on veut l’utiliser à des usages externes, il est important de toujours diluer les essences aromatiques dans de l’huile végétale avant son application. Certaines huiles peuvent être dermocaustiques ce qui signifie qu’elles peuvent être irritantes pour la peau notamment les « phénols » : le clou de girofle, l’origan, la sarriette des montagnes et certains « aldéhydes » comme le lemongrass et la cannelle. Certaines personnes peuvent avoir des réactions allergiques causées plus souvent par les essences de zestes comme le citron, l’orange, la mandarine, le pamplemousse et même l’angélique et la khella.

Pour ce qui est de l’usage interne, il est important de savoir que certaines huiles comme celles provenant des cétones sont des poisons et ne doivent jamais être absorbées par voie orale.

Les huiles essentielles à ne pas diffuser

  • Les phénols : Cannelier de ceylan, giroflier, thym vulgaire à thymol, origan, sarriettes
  • Les cétones : sauge officinale, armoise blanche, hysope officinale

La diffusion de ces essences est à éviter puisque celles-ci sont irritantes pour les muqueuses respiratoires.

L’utilisation répétée d’huiles essentielles

Certaines huiles peuvent être hépato-toxiques (les phénols) ou neuro-toxiques (les cénoles) comme la menthe poivrée et l’eucalyptus mentholé. Aussi, l’huile essentielle de romarin à camphre peut déclencher des crises d’épilepsie chez certaines personnes à risque.

En cas de doutes, il est important de bien se conformer aux recommandations d’utilisation et de consulter un spécialiste en aromathérapie ou un pharmacien spécialisé.

Sold out

Sold out

Sold out

Sold out

Les bienfaits de l’aromathérapie

La science aurait identifié plus de 80 propriétés à l’utilisation d’huiles essentielles courantes. En effet, les bienfaits de ces essences se manifestent de plusieurs manières en passant par des effets sur les micro-organismes pathogènes (bactéricides, anti-virale, anti-fongique…) et des effets sur plusieurs fonctions physiologiques.

Amélioration du sommeil et réduction de l’insomnie

Oui, il est vrai que l’utilisation d’huiles essentielles peut avoir un effet sur l’humeur et diminuer le stress. L’huile essentielle de lavande agit notamment comme un léger sédatif qui favorise le sommeil profond. Son utilisation par voie aérienne lors du sommeil aiderait à avoir un sommeil lent et profond et aiderait à en augmenter la période.

Aussi, l’application d’huile essentielle de lavande par massage avant le coucher aurait des effets bénéfiques sur la réduction de l’insomnie.

Réduire l’hypertension

Lorsqu’une personne accumule du stress et de l’anxiété, celle-ci peut expérimenter une augmentation de sa pression artérielle et sanguine. Cela peut engendrer des complications au niveau de la santé telle que des accidents au cœur et au cerveau.

Il est possible de réduire sa pression artérielle à l’aide des huiles suivantes : de lavande, de marjolaine, d’Ylang-Ylang, d’orange amère et de néroli, avec de l’huile d’amande douce et de jojoba concentré. Afin de bien bénéficier des bienfaits de ces huiles, il suffit de l’appliquer par voie externe ou par massage.

N’hésitez pas à vous informer davantage sur les produits qui seraient les plus adaptés à vos besoins!

- Cet article a été écrit par des étudiants à l'Université du Québec à Montréal (UQUAM) et nous les remercions grandement pour ce très bel article !

Dans la même catégorie


1 commentaire

  • madeleine rioux -

    bien heureuse d,en apprendre sur les huiles essentiels merci

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés